Trompe de chasse - chevaux - vénerie - chasse
 
AccueilPORTAILFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 VOYAGE, VOYAGE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 25 Aoû 2010, 17:58

VINALES ET CIENFUEGOS

VINALES

Vinales est un petit village situé au cœur d’une vallée verdoyante (bougainvilliers…) et agricole (canne à sucre, tabac…). On peut donc y voir de nombreuses maisons paysannes, des voitures à cheval…. L’endroit est un lieu préhistorique : on peut y admirer le festonnement des élégantes « Mogotes », monts résultant de l’écroulement des sols à l’époque jurassique et émergents chaque matin avec élégance des brumes aurorales (l’expression de ce phénomène est assez rare dans le monde ; autre cas connu : la baie d’Halong au Vietnam).
Avant d’arriver sur ces lieux, sur le chemin au départ de La Havane, on peut visiter le parc national remarquable de « La Ermita » (Las Terrazas) où 8 millions d’arbres ont été implantés ainsi que des cerfs réintroduits…


La réserve naturelle des "Terrazas"


La Caféière


Sur la route de Vinales


Les "Mogotes"










Un lieu privilégié


Grotte préhistorique

Le plus petit oiseau du monde...




La culture du tabac


Vache cubaine au pré


Le mur préhistorique




Un moyen de transport populaire

Ananas Fougère "Corne de cerf" Fruit exotique


Un petit bijou bien caché


Promenade dans le village



Zépabu


Vaquero au repos


Séchage des feuilles de tabac


Fabrication artisanale d'un cigare


Scène bucolique


Belle noire américaine

Un gibier recherché Un très viel habitant Un habitué des mangroves



http://www.dailymotion.com/video/xejd5b_cuba-sur-la-route-menant-a-vinales_travel

http://www.dailymotion.com/video/xek2cd_cuba-levee-de-soleil-sur-les-mogote_travel

http://www.dailymotion.com/video/xek89a_cuba-vue-panoramique-sur-les-mogote_travel

http://www.dailymotion.com/video/xek8ex_cuba-vue-panoramique-sur-les-mogote_travel

http://www.dailymotion.com/video/xek8hy_cuba-les-eboueurs-du-ciel-cubain_travel

http://www.dailymotion.com/video/xek8s1_cuba-vaqueros-cubains-a-cheval_travel

http://www.dailymotion.com/video/xek8u0_cuba-le-mur-prehistorique_travel

http://www.dailymotion.com/video/xek8v3_cuba-soiree-dansante-a-vinales_travel

http://www.dailymotion.com/video/xek8xz_cuba-petite-promenade-dans-un-villa_travel

http://www.dailymotion.com/video/xek90a_cuba-fabrication-artisanale-d-un-ci_travel

http://www.dailymotion.com/video/xekaay_cuba-la-rue-principale-de-vinales_travel

http://www.dailymotion.com/video/xekaeb_cuba-le-petit-cheval-cubain_travel

http://www.dailymotion.com/video/xekage_cuba-scene-champetre_travel


CIENFUEGOS

Cienfuegos est une ville de 150 000 habitants riche de son passé colonial et d’une implantation industrielle qui s’est développée (sous l’impulsion des Espagnols et des Français, notamment la famille Laurent de Clouet), grâce à son port installé au bord d’une baie profonde et bien abritée (à noer la présence de la seule usine nucléaire du pays).


Le port de Cienfuegos


Lézard ou salamandre à dominante bleue

Hola : qui va là ?


Un effet "Carte postale"


La Marina de Cienfuegos


Pélican en vol


http://www.dailymotion.com/video/xekaim_cuba-sur-la-route-de-cienfuegos_travel

http://www.dailymotion.com/video/xekamm_cuba-cienfuegos-bord-de-mer_travel







Revenir en haut Aller en bas
LPB
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 5479
Age : 54
Localisation : Région Centre
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 25 Aoû 2010, 19:35

Quels paysages et quelles richesses !

Merci RH pour ce travail phénoménal afin de nous faire partager vos voyages et nous permettre ainsi de jeter un regard sur d'autres cultures très intéressantes.




_________________
la ptite bête
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Jeu 26 Aoû 2010, 23:24

TRINIDAD

Trinidad est une petite ville charmante de 60 000 habitants avec ses ruelles pavées, ses maisons coloniales de 200 à 300 ans d'âge, ses « palais » où la riche aristocratie d'antan affichait sa suprématie aux travers de ses maisons basses à façades pastel bien implantées au centre de la ville. C'est la plus belle ville du pays qui renvoie inexorablement à l'époque d'avant l'automobile. Cette citée coloniale espagnole fut fondée en 1514 par Diégo Vélazquez; la piraterie et la contrebande en firent aux XVII° et XVIII° siècles une place privilégiée pour leurs affaires puis vint le temps des exploitations sucrières de canne à sucre, avec son lot d'esclaves. De grands et riches mécènes s'y établirent puis vint le déclin avec la concurrence du sucre de betterave et les revendications toujours plus affirmées des travailleurs agricoles.
C'est là qu'eut lieu le premier soulèvement contre Batista, en 1957.
La plaza Mayor constitue un point central; l'ex-palais (Nicolas de La Cruz y Brunet, Petrus Borrel : 1740-1808) aux plafonds en cèdre et au mobilier colonial multi-styles (Autriche, Bohême, Espagne, France, Amérique) a laissé la place à un charmant « Musée Romantique »; le palais « Cantero » (1827-1830) avec son marbre de carrare (jadis également habité par Borrel) offre un très joli point de vue sur la ville du haut de son mirador. Quant au couvent du XVIII° siècle « Saint François d'Assise », il constitue désormais un « Musée de la Révolution » et offre une vue, en étage, sur la mer des caraïbes .






Plaza Mayor



Monastère de Trinidad recyclé en Musée de la Révolution


Les étrangetés des nuits cubaines


Le Musée romantique de Trinidad


Le Musée colonial



La rue Gloria


C'est au numéro 119 de la calle Gloria que l'on trouve cette magnifique maison coloniale, où le temps semble piégé dans des détails baroques d'un luxe suranné... L'actuel propriétaire, Miguel Suarez del Villar y Mauri, l'a reçue en héritage de son oncle, qui la tenait de son père. La maison fut restaurée en 1926; aujourd'hui elle est classée au patrimoine de l'humanité par l'Unesco.



Aujourd'hui la demeure est transformée en restaurant


le magasin de vente de lait
L'épicerie
La cordonnerie


Cow-boy descendant en ville


Orchestre populaire de rue


Rue de Trinidad

Les joueurs de dominos


Un autre orchestre de rue

Dans un cabaret de Trinidad Un menu de luxe


La belle plage d'Ancon



Maison paysanne de la région
Petite fille cubaine


http://www.dailymotion.com/video/xekmpc_cuba-vue-d-ensemble-de-trinidad_travel
http://www.dailymotion.com/video/xekmrs_cuba-vue-d-ensemble-de-trinidad-2_travel
http://www.dailymotion.com/video/xekmt2_cuba-une-rue-de-trinidad_travel
http://www.dailymotion.com/video/xekmur_cuba-orchestre-a-trinidad_travel
http://www.dailymotion.com/video/xekmw1_cuba-orchestre-a-trinidad-2_travel
http://www.dailymotion.com/video/xekmxy_cuba-la-salsa-cubaine-a-trinidad_travel
http://www.dailymotion.com/video/xekt95_cuba-trinidad_travel
http://www.dailymotion.com/video/xekta8_cuba-trinidad-un-ancien-palais_travel
http://www.dailymotion.com/video/xektbh_cuba-commerce-a-trinidad_travel
http://www.dailymotion.com/video/xektcl_cuba-orchestre-populaire-de-rue-a-t_travel
http://www.dailymotion.com/video/xektwr_cuba-orchestre-de-cabaret-a-trinida_travel
http://www.dailymotion.com/video/xektz3_cuba-orchestre-de-rue-a-trinidad-2_travel
http://www.dailymotion.com/video/xeku23_cuba-echoppe-de-cordonniers-a-trini_travel
http://www.dailymotion.com/video/xeku40_cuba-en-allant-vers-ancon-plage-de_travel
http://www.dailymotion.com/video/xeku56_cuba-la-plage-populaire-d-ancon-la_travel
http://www.dailymotion.com/video/xeku7s_cuba-la-plage-populaire-d-ancon-la_travel
http://www.dailymotion.com/video/xekubz_cuba-la-plage-de-luxe-d-ancon-trini_travel
http://www.dailymotion.com/video/xekufs_cuba-transport-en-triporteur-retour_travel
http://www.dailymotion.com/video/xekujt_cuba-le-decoupage-d-une-noix-de-coc_travel


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Sam 28 Aoû 2010, 01:59

Magnifique RH, merci !
A Cuba, etes-vous allé visiter les "hauts lieux" de la Sierra Maestra ?
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Sam 28 Aoû 2010, 11:25

Et non. je n'ai pu visiter l'est de Cuba mais je compte sur vous pour les photos et leurs commentaires...
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Sam 28 Aoû 2010, 19:57

SANCTI SPIRITUS

La ville de Sancti Spiritus fut fondée en 1514 par Diego Velazquez et finalement aménagée sur les berges de la rivière Yayabo puis brûlée par des pirates anglais en 1586. Ce centre colonial s’enrichit aux XVII et XVIII ième siècles de somptueux hôtels particuliers. Le centre est agrémenté de nombreuses rues piétonnières, récemment restaurées.
Le pont Yayabo est unique à Cuba par son aspect médiéval et ses grands arcs en brique. Il a d’ailleurs été classé monument historique (selon une curieuse légende, les ouvriers auraient mélangé du lait de chèvre au ciment afin de rendre le pont plus solide…). Aujourd’hui cette ville compterait environ 106 000 habitants.




Il nous surveille...






Plat classique cubain


Théâtre de rue

http://www.dailymotion.com/video/xelq9m_cuba-sancti-spiritus_travel
http://www.dailymotion.com/video/xelqb9_cuba-rue-commercante-de-sancti-spir_travel
http://www.dailymotion.com/video/xelqd4_cuba-theatre-de-rue-a-sancti-spirit_travel
http://www.dailymotion.com/video/xelqef_cuba-fabrique-de-pain-a-sancti-spir_travel
http://www.dailymotion.com/video/xelqfc_cuba-promenade-de-nuit-a-sancti-spi_travel

Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Dim 29 Aoû 2010, 11:49

SANCTA CLARA

Sancta Clara a été fondé en 1689 par un groupe d’habitants de Remedios qui entendaient ainsi se protéger des mauvaises actions des pirates. Elle fut le théâtre de la dernière bataille livrée par les guérilleros du Che Guevara, en 1958, mettant un terme à la dictature de Batista (300 hommes parvinrent à vaincre 3 000 soldats ; le « Che » fit notamment dérailler un train militaire et scella ainsi une victoire définitive).
C’est une ville moderne de 250 000 habitats ; un mausolée et un musée y ont été bâtis à la gloire du « Che ».


Le train du "Che"


Che Guevara (sa machine à écrire)



Immeuble en centre ville ayant conservé les impacts de balles de la lutte des guérilleros


Employée de banque cubaine quittant son travail


http://www.dailymotion.com/video/xem0an_cuba-sancta-clara-sous-la-pluie_travel

http://www.dailymotion.com/video/xem0bd_cuba-sancta-clara-la-place-principa_travel

http://www.dailymotion.com/video/xem0bu_cuba-danse-folklorique_travel


REMEDIOS

Fondée en 1514, cette petite ville, rebaptisée San Juan de los Remedios, est donc d’origine coloniale et se trouve regroupée autour de la Plaza Marti. L’Iglesia de San Juan Bautista est l’une des plus importante église de Cuba ; c’est le riche propriétaire foncier Eutimio Falla Bonet qui assuma au XXième siècle sa restauration (on peut y admirer sa splendeur baroque, un somptueux autel recouvert de feuilles d’or et l’une des rares statues de la Vierge « enceinte ». En prolongeant vers l’océan on peut découvrir des « cayos » encore sauvages, encore que…



Masque d'un des premiers habitants de l'île


La chanson fétiche locale


Intérieur de maison

Eglise Saint Jean Baptiste




La Vierge "enceinte"


Intérieur d'une fabrique de cigares

Ancienne sucrerie



Cayos de la Herradura


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Dim 29 Aoû 2010, 23:38

Après toutes ces merveilles, ce dépaysement, ne vous sentez pas un peu morose, nostalgique, de retour dans la grisaille de Paris ?
Revenir en haut Aller en bas
Zabou

avatar

Féminin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 2818
Age : 53
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Lun 30 Aoû 2010, 01:03

Un reportage très intéressant, de belles photos, quel voyage que vous avez fait là!!
Merci pour le partage R.H.
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Lun 30 Aoû 2010, 01:22

Philippe a écrit:
Après toutes ces merveilles, ce dépaysement, ne vous sentez pas un peu morose, nostalgique, de retour dans la grisaille de Paris ?

Certes, mais la vraie merveille est encore la naissance d'un enfant et les capacités d'adaptation des générations qui nous suivent...
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Lun 30 Aoû 2010, 10:45

CAMAGÜEV

Camagüev, comme beaucoup de villes à Cuba, s’est replié dans les terres pour éviter à la fois les attaques des pirates, des indiens et des espagnols. Cette ville à l’architecture néoclassique, au style également colonial, une grande tradition d’héroïsme et de patriotisme. Cette agglomération de 300 000 habitants est constituée de rues étroites qui s’entrecroisent, un peu comme un labyrinthe ; cité, dite aux neuf églises, est un endroit à la fois hautement culturel, artistique et historique (lieu de résidence du héros de l’indépendance nationale : Ignacio Agramonte et d’écrivains comme la romancière Gertrudis Gomez de Avellaneda ou encore le poète Jesus Suarez Cayol).


Camagüev

Peinture intéressante de la fin du XIX ième siècle


Rue de Camagüev


Une des 9 églises...


Ignacio Agramonte


L'intérieur de sa maison


Une autre église de Camagüev


Rue colorée de Camagüev


Une place étonnante de Camagüev


Fontaine, je ne boierai pas de ton eau...

Gros plan sur la "Mannekenpisseuse"


Le Padre Piedro canonisé en 2008


Patio


Eglise à la française


Le théätre municipal de Camagüev


Le programme du jour


Le salut final de la troupe


Plan rapproché


La Directrice artistique : List Alfonso


Son hommage aux Français présents


http://www.dailymotion.com/video/xemaap_cuba-vue-panoramique-de-camaguey_travel

http://www.dailymotion.com/video/xemact_cuba-rue-de-camaguey_travel

http://www.dailymotion.com/video/xemadk_cuba-dans-les-jardins-publics-de-ca_travel

http://www.dailymotion.com/video/xemaeu_cuba-troupe-de-danseurs-list-alfons_travel

http://www.dailymotion.com/video/xemafy_cuba-salut-de-la-troupe-de-ballets_travel

Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Ven 03 Sep 2010, 20:00

HISTOIRE DE CUBA

Cuba fut découverte par Christophe Colomb en 1492 et devint une colonie espagnole pour n'accéder à l'indépendance qu'en 1899 et finalement tomber sous la domination américaine quelques années plus tard à travers les dictateurs Machado et Batista. La Révolution conduite par Fidel Castro et le Che Guevara, en 1959, marqua un grand tournant dans l'Histoire de l'île; et c'est seulement maintenant que ce pays réussit à sortir petit à petit de son splendide isolement...
Avant l'arrivée des « conquistadores », Cuba était peuplé d'Amérindiens, des chasseurs, pêcheurs et cueilleurs qui ont laissé des traces dans de nombreuses peintures rupestres. En 1512 Diego Velazquez entreprit sa colonisation en fondant de nombreuses villes. La population indigène ayant été pratiquement éradiquée, il fallut faire venir des esclaves d'Afrique en guise de main d'oeuvre... Malgré la diminution de la population, à la suite des épidémies et le départ de nombreux aventuriers vers d'autres cieux prometteurs, l'île resta un emplacement stratégique dans le cadre du commerce mondial et la concurrence en ce domaine des Français, des Anglais et autres Hollandais. Mais les Espagnols eurent beaucoup de mal à se défendre contre les raids intéressés des pirates, des corsaires et autres boucaniers. En 1697 le traité de Ryswyck mit un peu d'ordre dans tout cela et l'agriculture, avec la canne à sucre et le tabac, prit son essor; et l'île devint alors le paradis de la contrebande, et si, en 1762 les Anglais ne réussirent à l'occuper que pendant neuf mois, les restrictions commerciales imposées par l'Espagne furent abolies permettant ainsi un développement intense des échanges commerciaux. Le XVIII ième siècle vit une aristocratie créole se former et construire les jolies demeures encore visibles aujourd'hui. Vers la fin de ce siècle émergea un courant identitaire national, sous l'impulsion d' intellectuels comme Heredia ou Villaverde.et c'est ainsi qu'au XIX ième siècle de nombreuses révoltes, toujours durement réprimées, virent le jour. En 1868 Carlos Manuel de Cépedes lança un appel à l'insurrection et arriva mêrme à instaurer une république, dont il devint président. C'est à cette époque que l'hymne cubain (« La Bayanaise ») fut pur la première fois chanté. Une constitution fut élaborée, un an après et une guerre de dix année s'ensuivit, prenant fin avec la capitulation des insurgés; Cuba fut la dernière colonie en Amérique à abolir l'esclavage et, les réformes envisagées n'ayant pas été mises en oeuvre, les conditions de vie des habitants s'améliorèrent fort peu. L'homme de lettres José Marti, et les hommes de son parti, reprirent la lutte contre la répression espagnole. A la suite de l'explosion d'un navire américain dans le port de La Havane, en 1898, la marine de guerre américaine écrasa la flotte espagnole et le traité de Paris mit fin à la domination coloniale espagnole. En 1901 Thomas Estrada Palma fut institué président de la République de Cuba mais si le retrait des troupes américaines fut effectif (sauf à Guantânamo), en revanche les Etats-Unis furent autorisés à intervenir dans les affaires cubaines, en contrôlant notamment les relations commerciales de l'île
Dans les années 1920, l'enseignement public gratuit fut instauré, ainsi que la liberté d'expression et d'association, la séparation de l'Eglise et de l'Etat et la loi sur le divorce; la canne à sucre étant devenu pratiquement la seule culture de l'île, de nombreuses sucreries furent construites; les premiers syndicats ouvriers et étudiants, ainsi que le Parti communiste, s'implantèrent (dont le chef de file fut l'intellectuel marxiste Julio Antonio Mella, assassiné, en 1929, par des tueurs armés par le président-dictateur Gerardo Machado, élu président en 1925, par ailleurs remplacé en 1933 par le sergent Fulgencio Batista). Si différentes réformes sociales continuèrent à être promues, le peuple resta relativement pauvre. Après la Seconde Guerre mondiale, en 1952, Batista reprit le pouvoir grâce à un coup d'Etat, en dépit de sa dénonciation d'illégitimité par un certain Fidel Alejandro Castro Ruz, jeune avocat dirigeant du mouvement des étudiants ... Une grande partie du pays fut vendue aux firmes anglaises et américaines; et à mesure qu'une nouvelle bourgeoisie s'enrichissait la population s'appauvrissait. Fidel fut emprisonné à l'île de la Juventud pour avoir voulu s'emparer d'une caserne; libéré il s'exila au Mexique et rencontra un jeune médecin argentin Ernest Guevara, dit le Che avec lequel il entreprit une lutte révolutionnaire armée à Cuba. Dans la Sierra Maestra ils organisèrent la guérilla avec des paysans, des étudiants et des déserteurs pour finalement l'emporter sur les troupes de Batista en 1959.




http://www.dailymotion.com/video/xeoe03_cuba-hymne-cubain_travel

L'ECONOMIE DE CUBA

Après une grande campagne d'alphabétisation, une réforme agraire d'importance se traduisit par la suppression des grands domaines agricoles. En 1960, les Etats-Unis décidèrent d'organiser un boycott commercial concernant les exportations de pétrole et les importations de sucre; c'est à ce moment là le gouvernement cubain resserra ses liens avec l'Union soviétique, les pays de l'Est et la Chine. Après la tentative échouée de débarquement de mercenaires et d'exilés cubains dans la baie , le régime cubain voitpays dans leur sillage. Cuba se rapprocha alors encore un peu plus du monde communiste, jusqu'au risque de déclenchement d'une nouvelle guerre mondiale (affaire des rampes de lancement de missiles soviétiques en territoire cubain). Des tentatives de diversification de la production agricole se soldèrent par des échecs; si le social avait progressé, l'économique avait stagné
Après la chute du mur de Berlin, en 1989, Castro refusa la « perestroïka » et il fut obligé d'imposer un programme d'austérité; de nombreux secteurs industriels restèrent au point mort par manque de pétrole, les importations diminuèrent, les coupures d'eau et d'électricité devinrent monnaie courante pour les Cubains. En 1994, un nouveau cap est pris : encouragements des investissements étrangers (limité à 49 pour 100 de participation), timide voile levé pour la liberté d'entreprendre, légalisation du dollar pour les transactions internationales... Castro reçoit le Pape en 1998, le tourisme devient le secteur économique majoritaire. Aujourd'hui un double système de change fonctionne : le Peso cubain et le C.U.Q. (Current Unit Convertible) pour les étrangers, qui vaut 24 fois plus que le premier (système que connaîtront peut-être un jour certains pays européens, en trop grands déséquilibres...), mais le système bancaire est inexistant.
Alors que le « Lider maximo » vient de fêter ses 84 ans, que son frère Raoul, agé de 79 ans, l'a remplacé en 2006, le régime cubain doit faire face à une situation économique alarmante et c'est sous cette pression qu'il semble s'ouvrir au petit commerce privé; ainsi à La Havane, les salons de coiffure, souvent clandestins, tentent de se développer, dans les grandes villes certains propriétaires de voitures automobiles installent des vitres noires sur leurs engins afin de faire le taxi « incognito ». Début 2010 il y avait 148 000 travailleur indépendants – chauffeurs de taxis, restaurateurs ou propriétaires de chambres à louer pour touristes dûment enregistrés auprès des autorités communistes sur une population active de 5 millions de personnes. Contrairement à la Chine et au Vietnam le régime semble toutefois voir d'un mauvais oeil cette timide avancée vers une économe de marché. Bien décidé à sauver les deux fleurons de la Révolution : l'éducation et la santé gratuite, Fidel Castro vient de se manifester pour épauler son frère dans la gestion des affaires et ainsi Raoul vient-il de parler « d'actualisation du socialisme » en décidant de relancer et d'élargir les petits commerces privés sur le déclin (en raison du gel de l'octroi des licences et de la multiplication des contrôles tatillons). En réalité il s'agit d'offrir des solutions au million de fonctionnaires très sous-employés en leur permettant de se « redéployer » dans d'autres secteurs plus productifs, en manque de main d'oeuvre (en particulier l'agriculture laissée quasiment en déshérence depuis trente ans...).
300 détenus politiques (pour « conduite politiquement incorrecte ») ont été élargis, dont l'écrivain Paul Rivero et même, très récemment, Omar Rodriguez Saludes accusé d'activités contre-révolutionnaire et condamné à la prison à vie pour ce motif; un mouvement d'opposition au régime existe « Todos Unidos » (qui évite systématiquement d'aborder le problème des réfuigiés cubains de Miami) ainsi qu'une économiste dissidente : Marta Beatriz Roque qui critique l'inefficacité du système et cette société à deux vitesses. Le pays par ailleurs est capable d'engendrer des élites très cultivées ainsi dans le cinéma : Alfredo Guevara, Torrès, Alca, Vega, Humberto Solas..., l'art littéraire : Abel Prieto (romancier et ministre de la Culture), Marylin Bobes et Mina Yanez (écrivains solidement « féministes »), Senel Paz (« Fraise et Chocolat », Leonardo Padura, Zoé Valdes (« La douleur du dollar »)..., la peinture : Raoul Martinez, Flora Fong, Ever Fonseca, Roberto Fabelo, Nelson Dominguez, Pedro Pablo Oliva, Thomas Sanchez (qui eprésentent un courant de peinture à mi-chemin entre l'abstractionnisme et l'hyperréalisme).











http://www.dailymotion.com/video/xeodyv_cuba-carte-alimentation-encore-en-c_travel
http://www.dailymotion.com/video/xeoe3f_cuba-discours-du-lider-maximo-fidel_travel
http://www.dailymotion.com/video/xeoe84_cuba-le-nouveau-paradis-1_travel
http://www.dailymotion.com/video/xeoe9b_cuba-le-nouveau-paradis-2_travel


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Ven 03 Sep 2010, 23:41

Robert Hautlecoeur a écrit:
HISTOIRE DE CUBA
Cuba fut découverte par Christophe Colomb en 1492...
Je réfute d'entrée (voir "D'or, de reves et de sang", Michel Le Bris).
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Sam 04 Sep 2010, 00:01

Philippe a écrit:
Robert Hautlecoeur a écrit:
HISTOIRE DE CUBA
Cuba fut découverte par Christophe Colomb en 1492...
Je réfute d'entrée (voir "D'or, de reves et de sang", Michel Le Bris).

Je n'étais pas là pour vérifier...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Sam 04 Sep 2010, 00:33

Robert Hautlecoeur a écrit:
Philippe a écrit:
Robert Hautlecoeur a écrit:
HISTOIRE DE CUBA
Cuba fut découverte par Christophe Colomb en 1492...
Je réfute d'entrée (voir "D'or, de reves et de sang", Michel Le Bris).

Je n'étais pas là pour vérifier...
C'était juste pour vous recommander cet excellent bouquin, de cet excellent auteur, de façon plaisante.
Je lis et regarde votre récit de voyage avec beaucoup d'intéret.
Bonsoir RH
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Sam 04 Sep 2010, 01:13

Philippe a écrit:
Robert Hautlecoeur a écrit:
Philippe a écrit:
Robert Hautlecoeur a écrit:
HISTOIRE DE CUBA
Cuba fut découverte par Christophe Colomb en 1492...
Je réfute d'entrée (voir "D'or, de reves et de sang", Michel Le Bris).

Je n'étais pas là pour vérifier...
C'était juste pour vous recommander cet excellent bouquin, de cet excellent auteur, de façon plaisante.
Je lis et regarde votre récit de voyage avec beaucoup d'intéret.
Bonsoir RH

Reçu 5 sur 5, et bonne nuit à vous aussi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 08 Sep 2010, 14:13

[quote="Robert Hautlecoeur"]CAMAGÜEV




Fontaine, je ne boierai pas de ton eau...

Gros plan sur la "Mannekenpisseuse"

bonjour Robert Hautlecoeur,

Je n' avais encore pas vue la Mannekenpisseuse ! seulement entendu parler !
bravo1 et merci .
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 08 Sep 2010, 17:30

Je ne savais pas que la réputation de cette statue avait franchi l'atlantique... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 15 Sep 2010, 18:18

Aujourd'hui éditorial de François Brousseau (Radio Canada) :

15 septembre 2010

Cuba : le constat d’échec

« Le système cubain ne marche pas. » Celui qui parle n'est pas un exilé anticastriste. Ni un universitaire étranger, spécialiste de Cuba. Ni un pauvre Cubain qui souffre quotidiennement, comme tous ses concitoyens, d'une économie anémique, impuissante, paralysée de l'intérieur par une bureaucratie envahissante.
Tous ces gens-là savent très bien que le « système cubain » ne marche pas, ou ne marche plus, depuis longtemps!
Non, celui qui a prononcé ces paroles, rapportées début septembre sur le site du mensuel The Atlantic, c'est Fidel Castro lui-même en personne. Castro se confiant à un journaliste américain (Jeffrey Goldberg) qu'il avait lui-même invité, au mois d'août, parce qu'il s'était fendu d'un article alarmiste sur la menace nucléaire iranienne...

Licencier 500 000 fonctionnaires

« Notre système cubain ne fonctionne pas, même pour nous! » Démentie mollement par son auteur (« Ce n'est pas ce que je voulais dire. »), elle a bel et bien été prononcée.

Mais ce que Castro a dit, dans un moment de lucidité ou d'égarement, tous les Cubains le savent très bien : ça ne marche pas à Cuba, l'économie est presque arrêtée, les gens ne font rien dans les bureaux, les interruptions de courant sont fréquentes, la production agricole est en plein effondrement, 80 % des denrées consommées à Cuba sont importées.

Un système à bout de souffle

D'où l'importance de l'annonce faite le 13 septembre par Raul Castro — ou plutôt par le syndicat cubain unique, affilié à l'État. L'annonce de 500 000 mises à pied — soit 10 % de toute la main-d'oeuvre cubaine — d'ici mars 2011, et de l'élargissement de la (très petite) sphère économique privée. Cela, dans un pays anachronique où tout le monde ou presque, depuis plus de 40 ans, est obligatoirement fonctionnaire public, du poète au cultivateur!

Caractérisées par leur timidité ou leur insignifiance, les réformes annoncées de Raul Castro, depuis sa prise de pouvoir en 2008, étaient jusqu'à présent restées sans effet, ou presque. Mais un demi-million de licenciements simultanés pour relancer l'économie, voilà un remède de cheval qui va faire pâlir d'envie les entrepreneurs capitalistes les plus durs!

Un diagnostic d'échec, suivi de l'annonce d'une réforme radicale. Signé : les frères Castro. Qui l'eût cru? À moins que nous ne rêvions...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 15 Sep 2010, 22:15

Oui... ces "mea culpa" tardifs et opportunistes sont vraiment très à la mode !
Hélas, ça ne ressuscite personne...
(Hitler ferait de meme s'il était encore vivant)
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 15 Sep 2010, 22:31

Philippe a écrit:
Oui... ces "mea culpa" tardifs et opportunistes sont vraiment très à la mode !
Hélas, ça ne ressuscite personne...
(Hitler ferait de meme s'il était encore vivant)

Il est indécent de vouloir comparer Fidel Castro à Adolphe Hitler, je pense que ce dernier n'a jamais et n'aurait jamais reconnu ses erreurs; les "mea culpa" du Saint Père n'ont pas non plus ressucité les morts de la Shoa, et puis nos propres "républicains" n'ont même pas eux regrettés les massacres des vendéens et des harkis, que je sache. Enfin pour terminer les castristes n'ont ni créé des ghettos, ni des camps d'extermination et ils se sont simplement battus pour faire triompher des idées révolutionnaires et empêcher une forme dégradante de capitalisme privé de se propager dans leur patrie, sans pour autant agresser d'autres pays.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 15 Sep 2010, 22:47

Entièrement d'accord RH !
Hitler, Staline, Castro, Pol Pot, ... avaient tous des intentions très louables... au départ.
Le problème est que ça a toujours mal tourné.
C'est cela que les historiens, les chercheurs, essaient de comprendre et d'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 15 Sep 2010, 22:52

Philippe a écrit:
Entièrement d'accord RH !
Hitler, Staline, Castro, Pol Pot, ... avaient tous des intentions très louables... au départ.
Le problème est que ça a toujours mal tourné.
C'est cela que les historiens, les chercheurs, essaient de comprendre et d'expliquer.

Désolé de vous contredire mais je ne pense pas qu'Hitler, Staline ou Pol Pot avaient des intentions très louables... au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 15 Sep 2010, 23:35

Robert Hautlecoeur a écrit:
Philippe a écrit:
Entièrement d'accord RH !
Hitler, Staline, Castro, Pol Pot, ... avaient tous des intentions très louables... au départ.
Le problème est que ça a toujours mal tourné.
C'est cela que les historiens, les chercheurs, essaient de comprendre et d'expliquer.

Désolé de vous contredire mais je ne pense pas qu'Hitler, Staline ou Pol Pot avaient des intentions très louables... au départ.
Qu'en savez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   Mer 15 Sep 2010, 23:49

Comme Montaigne, avant toute affirmation, il faut se demander "que sais-je ?".
(c'est le "b-a ba" de tout thésard débutant)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VOYAGE, VOYAGE...   

Revenir en haut Aller en bas
 
VOYAGE, VOYAGE...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Besoin d'info pour bien préparer mon voyage.
» Voyage Voyage !
» [voyage] Voyager seule
» preparer un voyage en train avec son chat
» Voyage à Socotra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de l'A.V.A.N.T. :: LES ARTS :: Musées, Châteaux & autres lieux célèbres-
Sauter vers: