Trompe de chasse - chevaux - vénerie - chasse
 
AccueilPORTAILFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Mar 06 Avr 2010, 23:10

GRAVURE : Chasse à courre au lièvre (1790)



Dernière édition par Robert Hautlecoeur le Mar 20 Avr 2010, 09:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Sam 10 Avr 2010, 01:12

Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Dim 11 Avr 2010, 10:27

Extrait de l"introduction du livre du Marquis de Foudras "La Vénerie Contemporaine" par Louis-Gaspard Siclon :

... Comble de paradoxe pour un profane ! Cette galerie débute par le portrait de Marey Gassendi, veneur de lièvres à pied ! "Petite vénerie" disent certains, mais apprentissage obligatoire de la vénerie puisque même les rois de France, avant de se passionner pour le cerf, devaient débuter par cette chasse subtile et discrète. " La chasse du lièvre est la plus fine et partant la clef de toutes les autres " affirmait Le Verrier de la Conterie. Dans son ouvrage La vénerie au XIX° siècle le commandant Pierre garnier, autre écrivain cynégétique bourguignon, présente en tête de liste la vénerie du lièvre...

Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Dim 11 Avr 2010, 12:20

Une très belle broche :

Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Dim 11 Avr 2010, 16:59

HONNEURS A LA VENERIE BELGE DU LIEVRE

http://www.musicme.com/#/Le-Rallye-Cor-De-Montmelian/albums/Trompes-De-Chasse---Hunting-Horns-3700368411476.html?play=01_03

Rallie Ardenne à Bièvres : Le Hardy de Beaulieu









La meute fastueuse du « Royale Ardenne » fut créée en 1872, l'équipage des comtes de Crawhez et Hardy de Beaulieu, leurs chevaux, leurs chiens (en provenance du Comte de Mérode et de Messieurs Dumont de Chassart) prendront la suite et déploieront leurs aventures et les traditions de la vénerie du lièvre, du coté de Bièvres. Plus tard tous les animaux de vénerie furent courus (époque des photos reproduites ici)...



Equipage Dumont de Chassart





En 1949, avec Hubert, Xavier et André Dumont de Chassart, Philippe Dulait sera un des artisans de la reprise de cette tradition familiale qu’est la chasse à courre. En janvier 1954, une association est crée sous le nom de " Chassart Chassant ". Xavier Dumont de Chassart en était le président et maître d’équipage, Philippe Dulait fera partie des conseillers. Dix ans plus tard, Philippe Dulait en deviendra le Vice Président et finalement le Président. Il refusera toujours de devenir Maître d’Equipage car il estimait que dans un équipage familial, ce poste devait être tenu par un Dumont.

Depuis 1811, tous les dimanches et tous les jeudis en saison de chasse l’équipage découple ses 25 chiens dans la plaine de Chassart. C’est l’un des plus anciens équipages d’Europe qui chasse le lièvre à cheval.
C’est Auguste Dumont qui a été le premier maître d’équipage, il découplait alors au nord de Charleroi (Dampremy, Fleurus…).
Lui ont succédé deix autres maîtres : Xavier de 1823-1879, Théodore de 1879 à 1907, Joseph de 1907 à 1931, Paul de 1931 à 1949, Xavier de 1949 à 1960, Hubert de 1960 à 1964, André de 1964 à 1969, Albert de 1969 à 1972, Antoine de 1972 à 1989 et enfin Françis qui l’est actuellement.
Fanfare : la Chassart.

Download Version MP3 (1.56Mb)
Download Version WMA (107kb)
Le lièvre à Chassart: une tradition de 185 ans.
Extrait du « Trèfle »,
Journal de l’Association familiale Dumont de Chassart
N° 14 – Déc. 1997 – pp. 29-31.
Depuis le mois de Mars 2000, Chassart Chassant n'a plus chassé puisque la venerie a été interdite par la Région Wallonne.
Chassart Chassant espère beaucoup que la région Wallonne lève cette interdiction et que les traditions de la venerie en Belgique puisse perdurer.
Rallye Waregem à Nokere : Baron Casier
(Document rare)
(La meute de l'équipage était connue sous le nom des "Batards de Wareghem")
Fanfare :
La Waereghem
Né le 8 octobre 1908 à Waregem (Belgique), Jean Casier a passé sa longue vie tout à côté, dans son cher Nokere.


Il y fut le maître d'équipage du Rallye Waregem, qui chassait le lièvre à cheval depuis le milieu du XIXe siècle, assura pendant plus de quarante ans la présidence de la Société des Courses de Waregem, créée par son arrière-grand-père, organisa son exceptionnelle collection de voitures à cheval et devint au fil des années une légende vivante et une bible incontournable pour tout ce qui touchait à l'attelage.

Atteint à 42 ans de la poliomyélite, il continua, malgré son terrible handicap, à monter à la chasse son cheval Silvius grâce à une selle spéciale et à atteler tant et plus.
Rallye Campine à Freux (Libramont) : Fierland Dormer
L’équipage «Rallye Campine» a été créé en 1911 pour chasser le lièvre en Campine anversoise, d’où son «bouton», signe distinctif de chaque équipage, marqué d’une tête de lièvre. En 1952, les chiens sont mis sur la trace du chevreuil, dans un Limbourg où l’infrastructure routière ne permet plus guère de chasser en toute sécurité. Dès 1982, un chenil est installé à Freux.






Rallye Oostveldbeagles (équipage de drag)



Rallye Oostveldbeagles (région de Gand)


Dernière édition par Robert Hautlecoeur le Lun 19 Avr 2010, 17:57, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: HOMMAGE VENERIE BELGE DU LIEVRE (suite)   Lun 12 Avr 2010, 22:56

HOMMAGE VENERIE BELGE DU LIEVRE (suite)
Le Rallye Vielsalm à Vielsalm : Baron Janssen
Le Rallye-Vielsalm est, je crois, la plus ancienne société de chasse qui existe en Belgique. Fondé en 1853, par le comte de CORNELISSEN, pour chasser le lièvre, le Rallye-Vielsalm ne se mit en société qu'en 1875, après avoir été successivement sous la direction de son fondateur, celle de MM. GRART et le baron Camille du ROSÉE.
La meute, qui jusqu'à cette époque ne comptait que des chiens français, se transforma également et ne tarda pas à se composer entièrement de chiens anglais. Comme on chassait, presque tous les jours de la semaine, le lièvre ou le renard, il fallait des chiens très vite. Le baron du ROSÉE était un veneur de la bonne école ; il resta à la tête de cet équipage jusqu'en 1894, et tous les veneurs qui ont pris part à ses laisser-courre sont unanimes pour vanter ses grandes qualités. C'était un homme fort affable, d'un caractère excessivement gai et d'une bonne humeur constante.
La succession qu'il laissait, lorsqu'il fut forcé par la maladie, de se démettre de ses fonctions de maître d'équipage, était fort difficile à recueillir; et elle serait certainement tombée en déshérence, si M. Gaston SAINT-PAUL de SINÇAY avait refusé cette charge.

M. Paul de SINÇAY, le maître d'équipage actuel de Rallye-Vielsalm, est un parfait gentilhomme d'une grande compétence en vénerie, familiarisé avec tous les sports. Homme de cheval remarquable, il possède une écurie de chasse de premier ordre. C'est en Angleterre qu'il a fait ses premières armes et où il s'est familiarisé avec la chasse au renard. D'une solidité à cheval à toute épreuve, il passe partout, aucun obstacle ne l'arrête, ce qui ne l'empêche pas cependant de ménager son cheval de manière à le conduire à l'hallali sans trop de fatigue.

Le Rallye-Vielsalm possède deux meutes, une pour le renard, composée de quatre-vingts fox-hounds, et une seconde pour le lièvre, composée de quarante-cinq à cinquante harriers. Le personnel compte un premier piqueur, DÉBUCHER, deux valets de chiens à cheval et deux autres valets de chiens qui ne quittent pas le chenil. C'est William PEYLE, au service de M. de SINÇAY depuis trente-cinq ans, qui est chargé de la direction des écuries qui comptent de vingt à vingt-cinq chevaux, choisis parmi les meilleurs types que l'on puisse rencontrer.
Les membres sociétaires du Rallye-Vielsalm sont : MM. Le comte John de MARNIX, le vicomte DESMANET de BIESME, Lambert de ROTHSCHILD, Josse ALLARD, le baron del MARMOL, Emile HAUZEUR, Jules NAGELMACKERS, le vicomte de SPOELBERCH, Georges CHAUDOIR, le vicomte de JONGHE, le baron F. de MACAR, le comte de JONGHE-D'ARDOYE, le capitaine REINTJENS, Mme PELTZER-HAUSEUR, MM. Georges et René PELTZER, le comte de MARNIX de SAINTE-ALDEGONDE et Adolphe MAY.
La saison de chasse ne comporte à Vielsalm, à cause de la rigueur du climat, que trois ou quatre mois de laisser-courre, mais tous les laisser-courre de cet équipage sont des plus attrayants.
La chasse au lièvre, qui est une des chasses les plus difficiles, constitue un sport de tout premier ordre. Si la chasse au lièvre ne présente pas la brillante mise en scène, l'émouvant spectacle du laisser-courre sur les grands animaux, elle passionne cependant les vrais veneurs, car elle est une des plus savantes, et, malgré son rôle modeste, considérée comme l'école et la clef de l'art de la vénerie.
Pour forcer le lièvre, c'est-à-dire prendre à courre l'animal le plus rusé, dont les voies sont si légères qu'elles laissent à peine de sentiment, il faut posséder une excellente meute, et, pour créer cette meute, connaître à fond les qualités et les défauts du chien courant.
La fureur de prendre vite a modifié souvent non seulement l'espèce et la qualité du chien, mais aussi la manière de courre le lièvre : marcher grand train est le but ambitionné par un bon nombre do veneurs ; essouffler l'animal par tous les moyens et le prendre dans quarante ou quarante-cinq minutes., les jours de bon vent et de bonne terre, est un succès fort recherché par quelques-uns, mais fort peu apprécié par M. de Saint-Paul de SINÇAY. A ses yeux, tout l'intérêt de la chasse du lièvre consiste dans cette lutte qui s'établit entre la finesse, la ruse de l'animal et le travail intelligent d'une bonne meute..
A Vielsalm, on n'a. jamais admis qu'on sacrifiât la gorge, la science de l'équipage, à la rapidité de la chasse, et que le désir de prendre en peu de temps fit substituer au travail, si passionnant d'une meute savante, une course furibonde, constamment secondée par l'action immédiate du piqueur.

L'équipage de Vielsalm a compris que, pour forcer un animal, qui tient à peine deux heures devant un train soutenu et régulier, une vitesse excessive n'était pas nécessaire; que, dans des pays cultivés, le chien devait être savant par lui-même, se servir seul clans les défauts, et qu'il fallait surtout rechercher la. meute de l'équipage, avant d'y adjoindre la meute du piqueur.
(publié dans: DE VAUX, Le sport en France et à l’étranger, Silhouettes sportives, tome II, Paris, 1900, p.207-210)




En 1854, c’est le moment de la création de la chasse à courre à Vielsalm. Le comte de CORNELISSEM, venant de Spa, hébergeant sa petite meute et ses chevaux depuis quelques mois dans la maison « Sépult », les transféra à l’ancienne maison RUTH. CORNELISSEM, lui, n’y résidera qu’en pied-à-terre, mais non certains membres de son personnel.




Gaston REMACLE
(Publié par Georges Benoit)








Dernière édition par Robert Hautlecoeur le Lun 19 Avr 2010, 18:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Mar 13 Avr 2010, 16:01

l'Equjpage de Chasse de Durbuy : Charles-Joseph d'Ursel


Document manuscrit - Comte d'Ursel, Vènerie de Durbuy - 1860

Tableau du château de Lavaux-Ste Anne


C’est à cette époque du XIX° siècle que se développent les équipages de chasse à courre, sur le modèle anglais pour les uns (avec frac boutonné bleu, revers de col et poignets rouges, boutons dorés, culotte noisette, bottes à cape et toque), sur le modèle français pour les autres (galons d’argent sur les pans, manches, cols, etc.). La chasse à courre, avec ses ors et flonflons et son recrutement très select, mobilise nos rentiers jusqu’à six jours semaine. Rapidement lassés par la poursuite des lièvres, ils monteront par la suite des équipages pour chasser le renard, voire même le sanglier ou la loutre, avant de s’attaquer au cerf et au chevreuil.(Voir aussi post précédent de la rubrique)


Dernière édition par Robert Hautlecoeur le Mar 20 Avr 2010, 20:56, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Mer 14 Avr 2010, 04:17

Equipage du Baron Lambert (Le National Hunt)

Paul Casimir Lambert chassa le lièvre avec des beagles pendant quelques années, sur un territoire de petites cultures au nord de Bruxelles; les mauvaises langues disent qu'il n'en prit jamais aucun...
A partir de 1936, il découpla sur le territoire du Rallye Waereghem.











Saint Hubert à Kerbergen, en 1930


Grand hotel de Kerbergen

Humour belge





Dernière édition par Robert Hautlecoeur le Lun 19 Avr 2010, 18:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Dim 18 Avr 2010, 20:34











Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Lun 19 Avr 2010, 10:19









Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Lun 19 Avr 2010, 12:33

Ce post est toujours aussi intéressant, continuez. bravo1
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Lun 19 Avr 2010, 13:54


CURIOSITES













[/center]





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Lun 19 Avr 2010, 15:30

[quote="Robert Hautlecoeur"][center]
CURIOSITES




Tiens donc, "Le Château du Moulin au Lièvre" . Je connais très bien cette demeure située pas très loin de chez moi.
C'est maintenant un lieu où l'on peut louer des salles ou la totalité pour conférences, séminaires, mariages, etc...

Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Lun 19 Avr 2010, 23:35



Le Lièvre cornu

Il s’agit d’un animal appartenant à plusieurs espèces voisines au biotope très étendu, puisqu’il est décrit dans de nombreux pays de l’ancien et du nouveau monde. Néanmoins, sa densité de population n’est jamais très élevée et il n’est pas donné à tout chasseur l’occasion de le rencontrer. En France, il est représenté par Lepus cornutus, déjà décrit par BENARD dans son Tableau Encyclopédique et Méthodique édité en 1789. Voici de nombreuses années, on pouvait en voir un spécimen naturalisé au Restaurant de la Charrue, au village de Hoerdt (67) au Nord de Strasbourg. A l’Est de notre pays, il est rencontré en Europe centrale, et sa densité semble la plus forte en Allemagne, dans les Alpes bavaroises. Là, il est connu sous diverses appellations telles que Rasselbock ou Wopertinger. Un diaporama entier lui est consacré au Deutsches Jagd u. Fischereimuseum (Musée de la Chasse) de Munich.

Sur le continent Nord-américain, cet animal – appelé Jackalope ou horny bunny – est d’une espèce différente (Lepus jackalopus) qui ne doit en aucune façon être confondue avec le lièvre-antilope d’Arizona (antelope jackrabbit) aux très longues oreilles et qui gîte dans un terrier. Il a longtemps été l’objet d’une chasse traditionnelle de la part des indiens ; une tête naturalisée de jackalope trônait jadis dans le ranch du président Ronald REAGAN qui aimait rappeler à ses hôtes perplexes qu’il l’avait chassé lui-même. Le rare cliché ci-contre qui a été pris en plein désert du Nouveau Mexique sur le territoire des indiens Acoma, montre un tel sujet avec des cornes rappelant celles du cerf de Virginie ! Le biotope de cet animal est le désert steppique plutôt que la plaine cultivée. De récents clichés photographiques, publiés sur internet, dus à G. Van GILDER (Maine, 2003), M. BELLAMY (Oklaoma, 2004) et A. MARY (Minneapolis, 2006) sont en fait des lapins « cottontail » infectés par le virus de la tumeur de Shope, qui sont inspirateurs du jackalope !
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: VENERIE DU LIEVRE 2009-2010   Mar 20 Avr 2010, 10:53

La Vénerie du lièvre dans la Vienne (86)
par Nicolas





































Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Mar 20 Avr 2010, 11:58

Lu sur un blog (Mangatec) :

" S'attaquer au pouvoir politique, dire la vérité sur les puissants et en subir les lourdes conséquences, voila le lot quotidien du journaliste hors la lois Spider Jérusalem. Mais aujourd'hui, l' enjeu est bien plus important. Jérusalem s'est fait un nouvel ennemi: le président des États-unis , un homme plus dément qu'un serpent à sonnette enragé, et deux fois plus mauvais.
Chassée de chez lui, forcé de se cacher avec ses loyales assistantes, et traqué comme un lièvre dans une chasse à courre, Jérusalem prépare son plus grand coup. Mais avant cela il lui faudra survivre a la terrible tempête qui menace la ville. "


La vénerie du lièvre est inscrite dans le grand registre des archétypes de la pensée humaine, pour le meilleur et pour le pire...
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Mar 20 Avr 2010, 16:07

UN CHIEN POURSUIVANT UN LIEVRE, SUR CHAMP PLANTE DE FLEURS
(Sceau rond de Jean de Coucy, Seigneur du Hamel (XIV° siècle) :

Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Mar 20 Avr 2010, 16:26

Le Rallye Crespin a été créé en 1988 par François Bouffil, avec son ami Emile Samat, pour courir le lièvre.
Le nom a pour origine le cabanon de la famille Samat qui se situe en un lieu exceptionnel au sein du massif de la Sainte Baume. Crespin est le lieu dit où a été tourné Jean de Florette et il sent bon la Provence.
Les premiers chiens ont été donnés par Philippe Verro, Maitre d’équipage au Rallye Pic’Hardi chantilly.
Pendant 5 années les lièvres de la sainte Baume ont su mettre en œuvre toutes les ruses inscrites dans leurs gênes pour se jouer de la jeune meute du rallye Crespin. Il en fût pris quelques uns, mais il faut l’avouer pas vraiment forcés.
En 1992 la rencontre avec monsieur Alain Saye fut déterminante pour la construction d’un nouveau territoire. Amoureux de leurs chiens et décidés à développer la vénerie en Provence. Tous deux réalisent le territoire actuel. La forêt de Rousset est percée de nombreuses allées ( 40 km), des animaux y sont introduits.
Le Rallye Crespin va désormais courir le chevreuil. Les chiens de lièvre sont donnés à des chasseurs à tir. Un d’entre eux « Champion » est parti en Sardaigne. Il a été la fierté du nouveau propriétaire au point d’être exposé sur la place du village…
Les nouveaux chiens du Rallye Crespin sont des anglo poitevins. L’élevage se dirige vers le poitevin que nous avons adapté à notre territoire. Fin de nez, très criant, rapide, acceptant de travailler par des températures souvent au dessus de 20° et une absence d’humidité, capable de forcer quelques chevreuils.
Les hommes aussi évoluent, tous n’ont pu passer d’un laisser-courre à pied, à un laisser-courre monté… Les années, les familles, les ont conduits vers d’autres passions d’autres obligations… Mais l’équipage continue de s’étoffer… Les trompes animent les jours de chasse… La jeunesse s’est emparée de la majorité, ce qui laisse espérer un long avenir.


Dernière édition par Robert Hautlecoeur le Mar 20 Avr 2010, 23:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Mar 20 Avr 2010, 18:07







Une journée dans la lande girondine avec le Rallye Malleret et le Rallye Aliènor d'Aquitaine


Pleine lune. Le cercle orange est au bord de l'horizon mais semble avoir du mal à se coucher. Seules les premières lueurs de l'aube parviennent partiellement à faire pâlir l'astre de la nuit, en attendant que le soleil l'efface complètement.

Vans attelés, nous parcourons lentement les pistes de la lande girondine en direction du rendez-vous. L'ouragan qui a sévi dans la nuit du 27 décembre a laissé des traces : châblis et volis alternent avec des pins restés debout. Ces derniers sont tout de même majoritaires, fort heureusement pour les propriétaires du cru. Heureusement aussi pour les chiens qui n'ont pas l'habitude de quêter au milieu des troncs couchés.

Une impressionnante série de " buissons creux " frappe les deux équipages qui se sont rassemblés ce matin : le Rallye Malleret et le Rallye Aliénor d'Aquitaine. Les bredouilles qui succèdent aux bredouilles sont en train de s'apparenter à une véritable malédiction. La spirale des défaites va-t-elle enfin s'enrayer ?

Taïaut ! Taïaut !

A grand renfort de cris, les deux meutes sont découplées. Les chiens sont au nombre d'une trentaine, tous parfaitement créancés sur la voie de l'oreillard.

Taïaut ! taïaut ! Alors que les chiens quêtaient sur une coupe, l'appel signalant une vue vient de retentir au loin. Parti chercher du pain frais au village, un suiveur a aperçu deux lièvres. Demi tour!

Mis sur la voie, les harriers et les petits anglo-français ne tardent pas à mettre un animal debout. Mais comme cela arrive fréquemment, la menée est de courte durée. Les chiens sont en défaut.

Avec patience et une bonne dose de métier, le piqueur démêle le défaut. Ça repart ! Au défaut suivant, l'animal se forlonge et disparaît. Pas de trace de son compagnon non plus. Cette matinée débute mal.

Le vent de nord-est devient de plus en plus sensible en terrain dégagé. Il pique les oreilles et taillade les lèvres. Les suiveurs ont les mains collées aux poches, tandis que les cavaliers paraissent insensibles à tout cela. Les conditions météo ne sont pas excellentes, mais elles n'ont d'exécrable non plus.

Taïaut ! taïaut ! Un veneur a aperçu un lièvre. La meute rapplique. Cavalières et cavaliers galopent à bride abattue. Les harriers prennent la voie et, cette fois, la mènent tambour battant. La futaie vibre des cris des chiens. Les visages des suiveurs s'illuminent: c'est une belle menée.

L'animal de chasse a franchi une route. Puis il recule et la traverse dans l'autre sens. La chasse arrive dans une immense coupe de pins et les suiveurs se hissent sur des souches, persuadés de pouvoir apercevoir l'oreillard. Peine perdue! Les chiens tombent à nouveau en défaut. Piqueurs et maîtres d'équipage sont attentifs car le gibier (à l'évidence rasé) peut jaillir soudainement. Des cavaliers prennent les devants.

Les chiens relancent et sont appuyés par le piqueur. L'animal revient sur la voie chassée, ce qui rend sa recherche particulièrement difficile. Cette fois pourtant, le lièvre ne parviendra pas à distancer ses poursuivants. Ayant sans doute fourni d'intenses efforts, il s'essouffle et sera coiffé par les chiens. Marcel, le piqueur, met pied à terre et récupère l'animal (un mâle) pour une curée froide.

Les honneurs

La curée est une cérémonie importante pour deux raisons: c'est la phase au cours de laquelle l'homme s'interpose entre les chiens et l'animal de chasse. A ce moment là, l'homme redevient le personnage central. Ensuite, c'est le moment où l'on sacralise l'animal vaincu afin de lui témoigner le respect qu'on lui porte.

Le chasseur fait la chasse aux animaux, pas la guerre. A la chasse, tous les coups ne sont pas permis contrairement à ce que peuvent penser des sots ou certains ignorants dont on taira leur Nom ou leur appartenance. Non seulement on n'en veut pas à l'animal chassé mais on l'apprécie, on l'aime, et cela peut aller, suivant la chasse faite, jusqu'à un profond respect.

Pour notre curée froide, un endroit sympathique a été retenu, non loin des véhicules. Le piqueur a découpé le pied droit du lièvre et a tressé la peau afin de faire honneur à un invité.

Les chiens sont sous le fouet, à la fois dociles et nerveux. Des fanfares sont sonnées au cours de cette cérémonie. On reprend dans l'ordre les sonneries entendues durant la chasse : le lancer, la vue, le changement de forêt, l'hallali, la prise.

Puis le maître d'équipage rend les honneurs du pied, tandis que les trompes confèrent à cet instant la dignité qui est de mise tout en maintenant le respect des traditions séculaires qui sont toujours parfaitement d'actualité.

Enfin, les chiens se livrent à la curée qui est un temps fort, impressionnant, n'ayant rien à voir avec la chasse au chien d'arrêt.

Car la chasse française est forte de chasses variées où chacun d'entre nous peut, en fonction de sa philosophie, toujours trouver un vif intérêt.

Les équipages

Rallye Mailleret

Equipage remonté en 1972 par Me Jacques Chambaud.

Haras de Labouret

Chemin de Labarde

33290 Parempuyre


Rallye Aliénor d'Aquitaine

Créé en 1995 par M. Claude Ducourneau

37, chemin de Bertrine
33830 Belin-Beliet

Piqueur :

M. Marcel Laurieux

Ces deux équipages, qui chassent la plupart du temps de concert, découplent dans le sud Gironde et dans les Landes.
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Mar 20 Avr 2010, 19:06

DES CARTES POSTALES COMME ON EN FAIT PLUS...













Revenir en haut Aller en bas
Fouquet's 37

avatar

Masculin
Vierge Chien
Nombre de messages : 286
Age : 71
Localisation : TOURAINE
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Jeu 22 Avr 2010, 22:06

Merci beaucoup, monsieur pour ces trouvailles, mais surtout pour la qualité de ce collectage, notamment ces cartes postales ou affichettes de pub, y compris les souhaits de Pâques ou même le chocolat !!!

C'est bien un vrai musée pour celles et ceux qui douteraient !
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Jeu 22 Avr 2010, 23:32

Pour Fouquet's 37, ces lièvres insolites :






Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Ven 23 Avr 2010, 10:15

REMARQUABLES PHOTOGRAPHIES DE ROBERT BORDIER :
















Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Dim 25 Avr 2010, 18:37

Apollon charmant les lièvres


Armoirie au lièvre (Musée de colmar)



Dernière édition par Robert Hautlecoeur le Sam 08 Mai 2010, 11:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robert Hautlecoeur
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 4824
Age : 73
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   Dim 25 Avr 2010, 20:10

HOMMAGE AU "BEAGLING" ANGLAIS




1885-86 (Le Beagles Caynsham)




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE MUSEE EN LIGNE DE LA VENERIE DU LIEVRE (Chasse à force)
» à imiter ????
» guide de l'automédication en ligne (Vidal)
» Liste des animaleries en ligne.
» L'intégralité de la thèse de JF Courreau enfin en ligne!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de l'A.V.A.N.T. :: LES ARTS :: Peinture, dessins et sculptures-
Sauter vers: